RECHERCHE RAPIDE

Dossier RH : Pour vous aider dans la gestion de vos ressources humaines

Avec l’arrivée du printemps, voici des outils indispensables en concentré pour vous permettre d’atteindre vos objectifs en matière de gestion des ressources humaines (GRH) et de solidifier vos rangs.

Les 4 P du marketing, aussi applicables en GRH (VIDÉO)

Rock Bérard, passionné de gestion humaine des ressources, suggère d’appliquer le célèbre principe des 4 P en marketing dans la gestion de vos ressources humaines. « Le marketing consiste à avoir une culture orientée vers le client externe afin d’attirer des clients, de les fidéliser et, si possible, de les amener à nous référer d’autres clients », nous dit-il.

Nous pouvons donc facilement nous imaginer que le principe s’applique aux ressources humaines afin d’attirer des employés, de les retenir et de les amener à nous référer en tant qu’employeur. « Est-ce que vos employés représentent la ressource la plus importante pour vous? Si la réponse est oui […], investissez un peu de temps, d’énergie [et utilisez] des stratégies, surtout dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre », propose M. Bérard.

Les 4 P adaptés à la GRH selon Rock Bérard

Produit : Ce que vous offrez à vos employés en termes d’expérience et de défis.

Prix : La rémunération (directe, avantages sociaux, autres avantages) en échange de l’expertise et du dévouement de vos employés.

Promotion : Les stratégies utilisées afin d’attirer les talents et les retenir au sein de votre organisation.

Place : Votre positionnement par rapport au marché du travail et à vos compétiteurs en tant qu’employeur (les avantages et inconvénients à travailler pour vous plutôt que pour votre compétiteur).

Visionnez la vidéo et ayez tous les détails ici.

 

À quel âge les employés se tannent-ils de leur travail?

C’est la question à laquelle répond le chroniqueur, conférencier et auteur Olivier Schmouker dans son article publié dans Les Affaires. Une étude confirme qu’une génération bien précise serait « la moins heureuse, la plus stressée et la moins intéressée par ses tâches au travail ». Ce sont en effet les 35-54 ans, soit la génération X, qui vivraient cette réalité.

Cette même étude suggère que 6 éléments sont à la source du bonheur au travail :

  • La fierté
  • La reconnaissance
  • Le respect et l’équité
  • L’accomplissement
  • Le sens
  • Les connexions (ou relations de travail)

La solution proposée? Prendre un temps d’arrêt pour rencontrer chacun des membres de cette génération individuellement. Ceux-ci courent «un risque grandissant d’aller de désillusion en désillusion au travail » et de s’y « sentir de plus en plus malheureux ». Une discussion autour des 6 éléments mentionnés plus haut pourrait s’avérer bénéfique pour l’employé comme pour l’employeur.

 

L’allégorie de la machine à saucisses (VIDÉO)

Le vlogeur et conseiller en gestion des ressources humaines Rock Bérard nous revient avec une métaphore intéressante concernant le fonctionnement de notre entreprise. « Je ne veux pas être insultant pour ceux qui fabriquent des saucisses, loin de moi l’idée de vouloir faire ça », précise le consultant. Également chargé de cours à l’Université de Sherbrooke, il a questionné ses étudiants à propos de leurs bons et de leurs mauvais souvenirs en lien avec leurs employeurs.

«Leur réaction a été la même et ça a été unanime. La majorité des étudiants entre 20 et 30 ans m’ont témoigné à plusieurs reprises et dans plusieurs groupes les mêmes irritants ou les mêmes éléments favorables. Les théories s’appliquent. Quoi? L’accomplissement au travail : 80 % des gens veulent s’accomplir dans un milieu de travail. Ils ne veulent pas rentrer dans un milieu de travail où on fabrique des saucisses ».

Rock Bérard explique que les employés ne veulent pas d’un milieu de travail où tout est défini pour chaque jour de la semaine incluant les normes et « les trop nombreuses procédures ». En bref, c’est la rigidité qui n’est pas appréciée selon lui. Il ajoute que la reconnaissance et la liberté d’action sont importantes parmi les réponses des étudiants.

Enfin, il suggère aux employeurs de sonder leurs employés. « Il faut cesser de présumer ce qui est important pour les employés et ce qu’ils désirent et il faut sonder ».

Voyez sa capsule Web en intégralité ici.