RECHERCHE RAPIDE

La culture du bonheur

La gestion des ressources humaines est un défi pour la majorité des entrepreneurs. Et s’il s’agissait simplement d’être heureux? C’est le pari qu’a pris La Recharge récemment.

«L’happy culture» débarque à Drummondville

Cette philosophie mise sur le développement et le partage du bonheur des employés et de leurs familles. En plus d’horaires adaptés, chaque employé fait découvrir au reste de l’équipe ce qui le passionne. Par exemple, une fois par an, une employée qui maîtrise l’art de la tarte au sucre en fait profiter à tous ses collègues. Une autre invite son équipe en camping.

Tous les enfants des employés sont également les bienvenus sur les lieux de travail. Sans parler d’un espace qui sera aménagé juste pour eux. Même si le moment n’est pas le propice, aucun congé ne serait refusé, à condition que les employés partagent leurs photos afin de «communiquer leur bonheur». Un membre de l’équipe est même payé pour déneiger les voitures de tout le monde avant la fin de leur quart de travail!

«Ce sont plein de trucs comme ça qu’on veut développer. C’est un long processus et on va trouver des outils pour valoriser les bons coups»

«Récemment, le maire Alexandre Cusson disait que Drummondville était créatrice de bonheur. C’est le temps de le montrer.»

– Martin Delarosbil, président de La Recharge

Comme quoi d’autres moyens que l’argent existent avec une bonne dose d’énergie positive et de stratégie pour satisfaire les employés!