RECHERCHE RAPIDE

Ne brûlez pas votre startup : 13 erreurs à éviter!

Antoine Perruchot, fondateur de Keycoopt, une plateforme de recrutement de cadres par la cooptation, recense les erreurs qui, selon lui, peuvent conduire à l’échec lorsque l’on créé sa startup.

  1. Créer un produit ou un service dont personne n’a besoin! La question à se poser est « quel problème je résous »?
  2. Viser un marché trop petit, qui ne fera rêver personne, ni vous, ni votre équipe, ni les investisseurs potentiels!
  3. Recruter des collaborateurs qui ne sont pas à la hauteur. Ne recrutez pas une équipe trop vite ou qui est trop peu expérimentée (surtout en raison des coûts. L’équipe est la chose la plus importante et se doit d’être votre investissement principal! Si le projet peut pivoter avec des collaborateurs forts, même un beau projet a peu de chance d’exploser avec une équipe moyenne.
  4. Sous-estimer l’importance de l’investissement : financier, stratégique, gestion, etc.
  5. Être trop optimiste sur l’adoption de votre offre/service par le marché. Il ne faut pas se fier sur la croissance rapide du chiffre d’affaires en ne prévoyant pas une marge financière suffisante.
  6. Se lancer dans trop de directions différentes. Oui, il faut savoir réagir aux situations imprévues mais sans se disperser ou abandonner trop vite de bonnes idées, même si elles sont mal réalisées ou si elles nécessitent du temps.
  7. Oublier que pour créer une start-up il faut être endurant, persévérant et travailler beaucoup!
  8. Ne viser que l’argent….sans aucune valeur ou sens à votre projet, il y a fort à parier qu’il n’aille pas très loin! Il faut avoir des rêves!
  9. Ne pas avoir d’indicateurs clés ou ne pas les mesurer. Ce qui ne se compte pas ne s’améliore pas!
  10. Ne pas écouter les conseils, les clients, les collaborateurs…
  11. Faire appel à des investisseurs ne partageant pas votre vision, vos valeurs, vos objectifs…Et ensuite ne pas faire ce que vous leur dites et ne pas leur dire ce que vous faites.
  12. Avoir la bonne idée trop tôt aura peu de chances d’aboutir ! Le fameux « Time to Market ».
  13. Proposer des prix trop bas…c’est compliqué de les remonter ensuite!

Référence